Cruralgie : quels types d’exercices sont efficaces pour soulager la douleur ?

Pour mieux comprendre la douleur due par la cruralgie, un peu d’anatomie est indispensable. La cruralgie décrit une douleur spécifique, cette douleur se localise dans la face antérieure de la cuisse, c’est-à-dire dans le territoire crural. Comment peut-on le connaitre et comment peut-on le soulager ? Tout d’abord, il faut se rendre compte des symptômes et des différents types d’exercices à faire pour soulager la douleur.

Définition du terme cruralgie et anatomie sur le nerf crural

La cruralgie, aussi nommée névralgie crurale ou bien la « sciatique du devant » décrit une douleur spécifique. Cette douleur se situe dans la face antérieure de la cuisse, c’est-à-dire dans le territoire crural. Elle découle du resserrement du nerf fémoral par les disques intervertébraux. La cruralgie est moins connue que la sciatique, car elle est moins fréquente, par contre, sa douleur est ennuyante. Sa récurrence s’accentue avec l’âge et le plus fréquent cette douleur s’associe à la hernie d’un disque intervertébral, un engourdissement vertébral, un hématome du psoas ou pire encore à l’arthrose.

Le nerf fémoral est un nerf mixte, à la fois moteur et sensitif. Ce nerf se situe dans la face antérieure de la cuisse et il est composé des nerfs L1, L2 et L3. Son point de départ est la moelle épinière plantée dans la colonne vertébrale. Le nerf fémoral joue un grand rôle, car il connecte les muscles et la peau des membres inférieurs au système nerveux central. C’est vrai que pour soulager le nerf crural, on pense tout de suite aux traitements efficaces et au résultat immédiat. Mais avant toute chose, il est préférable de mieux connaitre tous les symptômes qui provoquent cette maladie pour mieux le prévenir.

Les symptômes douloureux du cruralgie

La cruralgie émerge par la douleur lombaire ou bien la lombalgie. Elle remonte dans la fesse, la hanche, le devant de la cuisse et des fois se diffuse même au mollet ou à la cheville. Même si l’amplitude de cette douleur immuable d’un malade à l’autre, elle reste latente, ce qui la rend plus pénible qu’une sciatique. Le disque intervertébral et la racine nerveuse sont en désaccord, la douleur se déchaîne à l’effort et s’accentue en cas de pression abdominale. Souvent, cette douleur s’accroît lors de la toux, l’éternuement ou la défécation. Viennent ensuite, des effets de picotements, démangeaisons, brûlures, de décharge électrique du membre inférieur. En terme technique, ces diverses souffrances, qui se succèdent, s’appellent « paresthésies ».

En outre, cette douleur est assistée de dysesthésies, autrement dit zones douloureuses à la palpation. Dans la pire des cas, la cruralgie peut être paralysante, certaines parties de votre corps sont engourdis. Si vos symptômes sont relatifs à cette pathologie, il ne faut pas trop tarder, consultez un médecin.

Les exercices efficaces pour soulager votre cruralgie

Que peut-on faire pour soulager cette douleur ? En effet, il existe plusieurs exercices pour calmer la cruralgie. C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction, un plein effort est une pleine victoire. Pour cela, il est important de faire des mouvements, en faisant des étirements, en rééduquant le nerf fémoral, en équilibrant les lombaires (fortifier les muscles du dos et les abdos), en allongeant les cuisses et la hanche. Pour s’en sortir, l’idéal reste la pratique des étirements.

Au lieu de prendre du repos, il suffit tout simplement de bouger le corps et vos douleurs vont disparaître. Ces divers exercices sont à savoir : étirement du nerf crural (neuro-mobilisation), étirement de la cuisse et du crural, étirement du psoas, gainage ventral McGill, gainage latéral, gainage dos et enfin Squats adaptés pour le mal de dos. Le seul moyen de s’en débarrasser, c’est d’introduire ces activités physiques dans votre quotidien.

Électromyogramme : A quoi ça sert ?
L’impact des applications mobiles dans le domaine de la santé

Plan du site