Histoire du shiatsu

Mis à part les traitements médicaux, il existe aussi des pratiques naturelles qui peuvent guérir des maladies. Le shiatsu en est un exemple. De quoi s’agit-il ? Et quelle est l’histoire du shiatsu ?

Le shiatsu : qu’est-ce que c’est ?

Le shiatsu est une méthode de guérison japonaise. Il est inspiré de la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit d’une technique de massothérapie, qui utilise le toucher pour soigner des maladies. Selon ses pratiquants, le corps dispose de plusieurs points vitaux, qui sont les responsables de notre bien-être. Le shiatsu consiste donc à stimuler ces zones, afin d’assurer le bon équilibre de l’organisme. Il réduit ainsi les excès et comble les manques.

Le shiatsu possède de nombreux bienfaits thérapeutiques :

Pour commencer, il permettrait de soulager plusieurs troubles tels que la rhumatologie, les troubles digestifs, les troubles hormonales et même les problèmes liés à l’appareil respiratoire (asthme, sinusite, …)

Il a aussi des vertus psychologiques. Il réduit le taux d’anxiété, d’angoisse et ainsi de stress. Il combat aussi la dépression et aide l’individu à trouver un meilleur équilibre émotionnel.

Enfin, il participe au bien-être corporel en éliminant toutes les toxines présentes sur le corps.

Le shiatsu : d’où vient-il ?

Il existe plusieurs versions de l’histoire du shiatsu. Néanmoins, on sait que son origine remonte vers le 7e siècle de notre ère. À cette époque, de nombreux étudiants ont été envoyés en Chine, afin d’étudier la médecine traditionnelle. Ces derniers ont pu acquérir de nombreuses connaissances sur le massage, l’acupuncture et d’autres pratiques naturelles.

Cependant, l’histoire du shiatsu ne s’est vraiment développée qu’à partir du début du XXe siècle. Un japonais appelé Tokujiro Namikoshi, âgé seulement de 7 ans, avait développé des techniques de massage pouvant soulager les douleurs de sa mère. Pour ce faire, il a usé de ses pouces et faisait beaucoup de pression sur le corps de celle-ci. Cette dernière a été miraculeusement guérie et a même vécu jusqu’à ses 84 ans. Namikoshi s’est alors consacré au développement et à la vulgarisation du Shiatsu.

Quelques années plus tard, un autre japonais a ajouté quelques pratiques de la médecine chinoise dans le shiatsu. Depuis, cette pratique s’est étendue partout dans le monde : au Canada, en Colombie, …

Le shiatsu : comment se pratique-t-il ?

Traditionnellement, le shiatsu se pratique de manière assise, le patient posé sur le sol. Le praticien va exercer des pressions sur les zones vitales du patient, grâce à ses pouces, ses coudes et ses mains. La teneur et la durée du massage dépend des problèmes du patient ainsi que du traitement de la maladie. Mais en général, une séance de shiatsu ne dure qu’environ 15 minutes.

Certains praticiens combinent le shiatsu avec d’autres pratiques comme l’Acupression ou le massage Tuina.

Les bienfaits du shiatsu
A quoi ressemble une séance de Shiatsu ?